Savons liquides, gels douches, shampooings : attention aux perturbateurs endocriniens, aux produits en -thiazolinone, aux conservateurs, sels d'aluminium ... Couches et serviettes périodiques : pesticides et dioxine ... Vous n'êtes plus à convaincre.

Mais vers quels produits vous tourner ?

Le magazine 60 millions de consommateurs a sorti les hors-séries

cosmetiques2

couches  protections_feminines

 Je ne les connais pas personnellement, mais s'ils sont aussi intéressants que celui sur les produits ménagers, cela vaut le coup de se les procurer.

Vous pouvez également faire une recherche INCI sur le site la vérité sur les cosmétiques, où vous pouvez connaitre, ingrédient par ingrédient, la toxicité - ou non - de vos produits. Une telle recherche s'avère un peu fastidieuse (il faut entrer tous les ingrédients, et parfois la liste est interminable) mais souvent payante. Le niveau de toxicité est indiqué par des smileys. Malheureusement, je n'ai jamais réussi à trouver les critères d'attribution de ces smileys.

Pour tous les produits que je passe en revue ci-dessous, il existe des possibilités de fabrication maison. J'en donne des recettes pour certains, et je précise lorsque je les ai personnellement expérimentées. Libre à vous de m'en fournir d'autres (testées et approuvées) que je joindrai aux recettes proposées : merci de m'aider à enrichir ce blog. Pour ce faire, cliquez sur Contacter l'auteur ou sur l'ampoule à gauche.

Savon : le savon d'Alep ou le savon de Marseille sont tous les deux sains. Il faut savoir que seuls quatre fabricants produisent le "vrai" savon de marseille : ce sont les entreprises Marius Fabre, la savonnerie du Fer à Cheval, le Sérail et la Savonnerie du Midi. En effet, l'appelation "savon de Marseille" n'est pas protégée, et beaucoup s'en sont emparés. On trouve des "faux" même dans certains magasins bio !

savonneries

De bons articles là-dessus : Consoglobe, l'Usine Nouvelle et UFC.

 

*** ASTUCE => parce qu'il ne fô pas gâcher ***

Pour finir jusqu'au bout du bout vos mini-rataillons de savons qui chez moi (mais c'était avant) finissaient toujours à la poubelle, tous les regrouper dans une chaussette style DIM voilage, et vous verrez que ça remousse pour un tour ! OK, la chaussette mouillée avachie sur le bord du lavabo, pas très glamour, mais vraiment efficace.

Shampooing : mieux vaut les choisir en magasins bio. Vous avez alors le choix entre shampooings solides, shampooings secs, ou shampooings liquides.

Les shampooings solides se présentent sous la forme de savons, et s'utilisent comme tels sur les cheveux.

Les shampoings secs se trouvent sous forme de poudre. Il convient de bien masser le cuir chevelu, et d'éliminer la poudre par brossage. Cette forme peut être très pratique en voyage. Certains remplacent le shampooing sec par du cacao en poudre (non sucré, sinon bonjour le démêlage au bout de quelques jours !) pour les cheveux sombres ou de la farine de maïs pour les cheveux plutôt clairs. Je n'ai personnellement jamais essayé, mais de nombreux blogs en parlent.

Gels douche : je ne peux pas vraiment vous renseigner là-dessus, à part vous dire de voir en magasin bio, car j'ai remplacé tous mes anciens gels douche par du savon.

Déodorants :

La pierre l'Alun est paraît-il extrêmement efficace et économique puisqu'elle ne s'use que très lentement. Il suffit de la passer sous les aisselles humides. Toutefois, comme son nom l'indique, elle contient des dérivés de l'aluminium. Ceux-ci sont différents des sels contenus dans certains déodorants et qui ont défrayé la chronique, mais dans le doute, je préfère personnellement m'abstenir (un très bon article ici). Vous pouvez en acheter qui ne contiennent pas d'aluminium en magasins bio (dans ce cas, attention aux labels bio !).

Ma recette